Andrea Kastner - L'inventaire des rêves

L'INVENTAIRE DES RÊVES - Andrea Kastner

17 avril au 3 mai 2014
Vernissage 17 avril - 17h


‘’L'inventaire des rêves’’ de l’artiste Andrea Kastner est composé d'une série de peintures qui tient compte de l'incalculable. Il s'agit d'un ensemble de tableaux qui porte un regard critique sur la nature envoûtante de nos déchets. Afin de réaliser ce projet, Andrea Kastner a d’abord dû constituer une banque d'images. Pour ce faire, elle a visité des sites d'enfouissement, elle a fouillé dans les archives, dans les sacs à ordures ménagères et elle a aussi documenté les ruelles des villes où elle a habitée. Les collages, à la base de cette documentation, ont ensuite servis à fabrication ce qu’elle a utilisé pour créer ses peintures: les complexes d'habitation qui se développent près des montagnes de déchets, les façades squelettiques de logis abandonnés ou de tas de choses hétéroclites, oubliés ici et là.

Le fondement du travail d’Andrea Kastner repose sur l’idée que nos ordures reflètent notre inconscient. Chaque semaine, lorsque nous disposons de nos déchets, nous enfermons instinctivement, dans un sac de plastique, le souhait de ne plus jamais les revoir. L'idée même que quelqu'un d'autre puisse en voir le contenu peut sembler incroyablement intrusive. Ses peintures sont en quelque sorte un acte de reconnaissance d’un domaine largement inexploré, celui du rapport entre notre vie privée et nos biens de consommation. Malgré que nous ayons choisi de le nier, nos dépotoirs regorgent de nos substances. Ces montagnes d'objets constituent une sorte de construction accidentelle qui reflète bien notre époque. Nos déchets produisent une sorte de ville de l'ombre construite juste à côté et à partir d'éléments qui composent notre propre localité, le lieu où nous vivons. Kastner se consacre à tenir un inventaire symbolique de ces choses et elle les revendique en tant que partie prenantes de nos vies.

Bien que nous ayons tendance à les oublier, nos vieilles histoires ont l’habitude de nous revisiter, malgré nous, dans notre sommeil. Or, nos rues et nos villes sont façonnées à partir de nos désirs, de nos besoins, de nos choix, des choses que nous conservons et aussi avec les choses que nous jetons. Grâce à la technique du collage, "L'inventaire des rêves" vise à produire une sorte de bilan de notre monde, un monde parfois recyclé et souvent surréaliste, afin de donner un aperçu du monde dans lequel nous vivons tous les jours.

Originaire de Montréal, Andrea Kastner vit et travail actuellement à Kamloops en Colombie-Britannique. Elle détient un baccalauréat de l’Université Mount Allison et une maitrise en peinture de l’Université d’Alberta. En 2012, elle a été finaliste au Concours de peintures canadiennes RBC.

Dernièrement, ses œuvres ont été présentées lors d'expositions individuelles: "The Waste Land" à la Kamloops Art Gallery, Kamloops, C.-B. et lors de "Small Disasters" présentée à la Harcourt House, Edmonton, AB. Plus récemment, Kastner a aussi participé à l’exposition de groupe "The Lure of the Local: Women Artists in the Canadian Land(scape)" au Vorres Museum d'Athènes en Grèce. Ses futures projets comptent des expositions individuelles à la Hamilton Artists’ Inc., Hamilton, ON et à la Comox Valley Art Gallery, Courtenay, BC.